Orthodontie

QUI SOMMES-NOUS ?

Crée en 2000, le laboratoire s’est développé à partir de son choix innovant : l’orthodontie.

Mon savoir-faire est actualisé périodiquement par des stages et des formations spécifiques liés aux évolutions technologiques.

Ainsi toutes les prothèses dentaires fabriquées sont techniquement de dernière génération, elles répondent aux exigences de la direction européenne 9342 et sont livrées avec un certificat de conformité et de traçabilité.

Le laboratoire travaille essentiellement avec des orthodontistes et des centres médicaux.

L’orthodontie est la partie de la spécialité dentaire qui traite les dents mal alignées et les décalages entre les mâchoires, pouvant parfois causer des caries ou des inflammations.

Mais elle ne se limite pas seulement à l’art de « redresser les dents », elle a également un but préventif : en effet elle tend à procurer une dentition fonctionnelle et esthétique tout au long de la vie.

Pour l’aspect fonctionnel, les bons rapports entre les dents vont permettre une meilleure mastication, une meilleure diction et une hygiène plus facile.

Pour l’aspect esthétique, l’orthodontie permet d’obtenir l’alignement des dents et une correction du profil du visage.

Mais il y a un dernier aspect tout aussi important : l’aspect social : un beau sourire permet de rendre les contacts plus faciles, à la fois dans le travail et dans la vie privée.

En outre, mon projet à plus ou moins court terme est de parfaire ma formation dans le traitement du ronflement (roconpathie) car selon une étude réalisée en France, 1 Français sur 4 ronfle et 4% de la population adulte souffre d’apnée du sommeil.

Il m’a paru donc important de pouvoir fournir des traitements palliatifs à ce grand mal français.

NOTRE SPÉCIALITÉ :

Qu’est-ce que l’orthodontie (ou appelée aussi ODF) ?

L’orthodontie est une spécialité qui permet de corriger les malpositions dentaires et les malformations des mâchoires afin de redonner une dentition fonctionnelle et esthétique, et d’optimiser l’occlusion (engrènement dentaire).

Un traitement orthodontique consiste à appliquer une force sur une ou plusieurs dents de manière à les déplacer et les repositionner pour obtenir un alignement parfait et un équilibre dentaire harmonieux.

L’orthodontie permet également d’améliorer la qualité du sommeil en proposant des traitements luttant contre le ronflement.

En effet, des appareils appelés orthèse d’avancée mandibulaire (mâchoire inférieure) aident à maintenir la mâchoire dans une position libérant le pharynx et à réduire le phénomène d’obstruction responsable du ronflement.

L’INTÉRÊT DE L’ORTHODONTIE :

Chez l’enfant :

  • Rôle de prévention : il est important de détecter dès le plus jeune âge certaines anomalies qui provoquent des déséquilibres avec des répercussions plus ou moins sévères sur la croissance et sur l’équilibre de la sphère orofaciale. C’est pourquoi avant d’entamer le traitement, l’orthodontiste peut parfois demander l’extraction de dents définitives comme les prémolaires ou les dents de sagesse.
  • Il est possible de consulter un orthodontiste dès l’apparition des premières dents définitives, ce qui permet un maximum d’efficacité sans que le traitement ne dure trop longtemps (entre 2 et 3 ans de traitement puis entre 1 et 2 ans de maintien appelé contention).
  • Anomalies : succion excessive (pouce, doigt, tétine…). C’est une habitude qui provoque une déformation du palais et projette les dents en avant:
    – Interposition de la langue lors de la déglutition et responsable de béance.
    – Inversé d’articulé
    – Anomalie de développement des mâchoires
  • Traitement en dentition permanente : lorsque les dents définitives ont évolué sur l’arcade dentaire, le traitement va permettre un alignement, une croissance harmonieuse cranio-faciale et générale au cours d’un suivi rigoureux et continu.
  • Coût du traitement : pour qu’une partie du coût soit prise en charge par la Sécurité Sociale, il faut qu’une demande d’entente préalable soit effectuée auprès d’elle avant le 16e anniversaire de l’enfant.
  • La Sécurité Sociale peut payer le traitement pour 6 mois, et ce processus est renouvelable six fois Une mutuelle peut éventuellement financer le complément. Si l’enfant a plus de 16 ans, la Sécurité Sociale ne prend plus rien en charge. Cependant, une mutuelle peut rembourser certains frais.

Chez l’adulte :

Différents appareillages : systèmes amovibles indiqués pour des modifications mineures telles que le redressement d’un axe dentaire ou d’un léger chevauchement.

En ce qui concerne le coût du traitement, la Sécurité Sociale ne participe pas aux frais de traitement.

Certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie des frais, à condition de leur présenter un devis établi par l’orthodontiste.